Le chemin d'Izarra

André-jean LAFAURIE

Le chemin d'Izarra

En 1944, à la libération de Bayonne, Zeta, 18 ans, fille de chocolatiers, est tondue en place publique. Manex Irribarne, collaborateur et trafiquant au marché noir, résistant de la dernière heure, excite la foule dans ce sens. Puis il assassine les parents de la jeune fille pour les voler. Mais Zeta le surprend et lui fait signer des aveux.

Quelques années plus tard, Manex récupère ces aveux et s’efforce de ruiner Zeta, qui entre-temps a repris et développé la chocolaterie familiale. Par peur, elle prend la fuite avec sa fille, Mayalen, et s’installe sous un faux nom à Pampelune.

L’Espagne est encore sous la coupe de Franco. Tandis que ses entreprises criminelles prospèrent des deux côtés de la frontière, Manex rencontre une riche industrielle et l’épouse. Ils ont une fille, Bidane.
Mayalen et Bidane font connaissance à Pampelune et deviennent amies.
Lorsque, à sa mort, Zeta dévoile son passé à sa fille, celle-ci n’aura de cesse de se venger de Manex ; elle y parviendra par l’intermédiaire d’un groupuscule de l’ETA avant de s’enfuir en exil. Puis, à la mort de Franco, en 1975, elle rentrera en Espagne et se fera violer à Biarritz par le fiancé de Bidane, la veille de leur mariage.

Conçus quasiment la même nuit, naissent alors Jakes, le fils de Mayalen, et Jakine, la fille de Bidane.
De nos jours, Jakes et Jakine marchent sur le chemin de Compostelle, mais pas dans le même sens : lui, parti de Bayonne, se rend à Saint-Jacques pour expier une humiliation vécue par sa mère jadis ; elle a pris la route pour moderniser le chemin séculaire, développer un chaîne d’hôtels et de restaurants.
Ils vont se croiser à Ostabat, et tomber amoureux alors qu’un crime est commis au refuge où ils dorment. Quand on retrouve leur ADN sur le corps de la victime, ils ne comprennent pas, se savent innocents et prennent la fuite.

Commence alors une grande traque. Quel lien secret peut unir deux familles issues d’horizons aussi éloignés ?



Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !
Diffusion Interforum
ISBN : 978-2-8433-7782-2
Code barre : 9782843377822
Nombre de pages : 400
Parution : 25 juin 2015
André-jean LAFAURIE

L'auteur

André-Jean Lafaurie, qui fut pendant des décennies le premier chroniqueur de golf en Europe, et la voix du swing sur Canal Plus, en retrace ici l’épopée avec humour. « Oui, le golf est une hypnose. Deux dictons écossais le confirment. Le premier prétend que “les vrais golfeurs sont ceux qui ont arrêté” ; le second assure que “les vieux golfeurs ne meurent jamais”. C’est beau. Mais c’est incompréhensible. Comme le golf. »

André-Jean Lafaurie a terminé quelques semaines avant sa mort une saga romanesque, trépidante et riche en rebondissements, qui relate l'histoire d'une vengeance familiale, sur trois générations. Il clôture avec Le Chemin d'Izarra sa quête de l'âme basque, une grande fresque commencée avec sa trilogie La Maison Etcheverry et poursuivie dans Les marées de Socoa.

Ouvrages

les marées de socoa - tome i : ozar-andré-jean-lafaurie les marées de socoa - tome 2 : zigor-andré-jean-lafaurie tonnerre de golf-andré-jean-lafaurie le chemin d'izarra-andré-jean-lafaurie