Même pas mort

François D'EPENOUX

Même pas mort

Paradoxe ? La mort donne naissance à d’extraordinaires moments de vie : recueillis, tendres, bouleversants, mais aussi inattendus, surréalistes, cocasses et parfois même franchement drôles. Pompes funèbres, préparation de la cérémonie, condoléances… Très vite, la réalité reprend le dessus, matérielle, prosaïque.

Combien de personnes autour du buffet ? En d’autres termes, le corps est encore chaud qu’il faut penser viande froide. C’est comme ça, et c’est peut-être bien ainsi.

À travers les neuf jours qui entourent la mort d’un père – de son opération fatale au lendemain de son inhumation –, ce journal raconte l’incroyable marathon d’une famille soudée autour du disparu. L’émotion est constante et l’humour souvent présent. Jamais sacrilège, mais vital et sans doute salutaire. En forme d’hommage à un père qui « aurait été le premier à mourir de rire » devant l’incongruité de certaines situations.

Parce qu’il tente, selon le mot d’Oscar Wilde, de « parler des choses graves avec légèreté » et raconte comment rester debout quand la douleur frappe fort, ce témoignage entièrement vécu se veut universel. Chacun pourra s’y reconnaître et, qui sait, y puiser un peu de force et de consolation.



Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !
Diffusion Interforum
ISBN : 978-2-8433-7575-0
Code barre : 9782843375750
Nombre de pages : 220
Parution : 21 octobre 2010
Prix : 17 €
François D'EPENOUX

L'auteur

François d’Epenoux, 51 ans, a publié neuf ouvrages aux éditions Anne Carrière, dont deux ont été adaptés au cinéma : Deux jours à tuer (par Jean Becker en 2008) et Les Papas du dimanche (par Louis Becker en 2012) ; Le Réveil du coeur, son neuvième livre, a obtenu le Prix Maison de la presse 2014. Il est par ailleurs le père de trois grands enfants, et d’un petit garçon de 3 ans né d’un deuxième mariage. Mi-récit, mi-fiction, Les Jours areuh est inspiré de son propre vécu.

Ouvrages

même pas mort-françois-d'epenoux le réveil du coeur-françois-d'epenoux les jours areuh-françois-d'epenoux